Métrorragies : ces hémorragies en dehors des règles !


Avant de comprendre ce que sont les métrorragies, il faut connaître le fonctionnement des règles ou menstruations dites « normales ».

Explication des règles / menstruations dites « normales »

Chaque femme est différente donc les règles associées le sont aussi, mais il est possible de définir facilement le fonctionnement des règles :

  • C’est un cycle : les règles reviennent régulièrement après un certain nombre de jours. En moyenne un cycle, donc le temps entre chaque répétition, dure 28 jours.
  • Les saignements sont limités dans le temps : les règles durent entre 2 et 6 jours. La moyenne est 4 jours
  • Le volume de sang perdu est à peu près stable et se situe entre 5 et 60 ml de sang. La moyenne est située entre 25 à 35 ml.
  • Le volume de sang perdu augmente en fonction du poids et du nombre d’enfants.
  • Les 2 premiers jours correspondent le plus souvent à l’écoulement maximal.

Voila, maintenant que le cadre est posé, nous pouvons nous intéresser aux métrorragies.

Mais c’est quoi une métrorragie ?

La définition la plus simple est : un saignement génital en dehors des règles.

Le sang peut être rouge vif, marron ou même noir et ce saignement peut durer plusieurs jours… Les métrorragies sont très variées, mais le point commun est qu’elles se produisent à un moment où on ne les attend pas !

Mais d’où cela vient ? Quelle en est l’origine ?

Vous en tant que femme qui pouvez subir ce saignement impromptu, vous ne pouvez pas savoir concrètement d’où cela vient. Ce que vous voyez est simple : un saignement sortant de votre vulve, comme le font vos règles. Mais dans le cas des métrorragies, il peut venir de l’utérus (de la cavité, du col, d’un fibrome …) ou alors du vagin (lésions, corps étranger…). Il peut être aussi révélateur d’un cancer. Votre santé peut donc être en danger !

Sans analyse plus poussée, il n’est pas possible de définir d’où vient ce saignement mais des pistes sont à creuser en fonction de l’âge de la femme qui les subit.

En effet, ces saignements peuvent apparaitre à différentes périodes :

  • La puberté
  • La grossesse
  • La période d’activité génitale : entre la puberté et la ménopause et en dehors de la grossesse.
  • L’après ménopause

En fonction de ce découpage, les causes peuvent être diverses et variées et il faut les identifier à tous prix ! Un saignement génital peut être bénin mais il peut également révéler quelque chose de plus sévère dont il faut prendre soin.

Et d’après les médecins, une idée fausse circule sur les métrorragies et il faut l’enlever de notre tête : le stress ne peut en pas être à l’origine des métrorragies !

Que faire en cas de métrorragies ?

Prenez directement rendez-vous avec votre gynécologue afin d’en avoir le cœur net. Chez PUUM, nous ne sommes pas médecins donc c’est notre meilleur conseil.

Si elles se déroulent pendant la période d’activité génitale, cela peut être une réaction normale du corps comme après la pose d’un stérilet, ou l’arrêt de la pilule mais appelez tout de même un spécialiste pour valider ce fait.

Et si cela se produit avant la puberté ou après la ménopause, les médecins de considèrent pas cela comme normal, il faut donc les contacter au plus vite.

Les analyses courantes pour déterminer l’origine des saignements et ainsi poser le diagnostic adapté sont :

  • Une échographie
  • Une radio
  • Des prélèvements (frottis)
  • Une endoscopie (méthode d’exploration via une tube caméra)

 

Chez PUUM, nous souhaitons vous aider au maximum en comprenant certains termes, certaines pathologies ! Mais sachez vraiment que notre meilleur conseil est d’aller consulter dès que quelque chose sort de l’ordinaire au niveau de votre intimité, votre santé est en jeu. Ce n’est pas agréable, les manipulations peuvent être difficiles à vivre voire douloureuses, et il n’est pas aisé de se déshabiller devant un/une inconnue mais c’est vraiment pour votre bien. Un mal qui dégénère dans cette zone peut avoir des conséquences très gênantes voire graves !

En attendant de pouvoir vous faire soigner, vous pouvez vous prémunir de se sang en utilisant une serviette hygiénique lavable (SHL) ou une culotte menstruelle. La cup ou les tampons lavables ne sont pas recommandés puisqu'ils sont tous les deux des protections intra vaginales.

Portez vous bien, très bonne journée,

L’équipe de PUUM !

 

Sources :

Site du docteur Benchimol, gynécologue-obstétricien à Paris.

Site du docteur Aly Abbara, gynécologue-obstétricien

Site du CNGOF, Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés